Agenda
Artículos y Documentos
Federación Foros por la Memoria
Noticias
Videos de Memoria Histórica
Home » Agenda

BRUSELAS: “Enquêter sur le Franquisme, un délit?

| 16 mayo 2010

Manifestation de soutien contre la suspension du juge B.Garzón. Sábado, 22 de mayo de 2010. l’Ambassade d’Espagne

 

Hora:    14:00 – 15:00

Lugar:   Place du Luxembourg. De là nous irons devant l’Ambassade d’Espagne siutée 19 rue de la Science à 1040 Bruxelles

La démocratie espagnole s’est construite sur les fondations d’une dictature, le Franquisme.

Sur ces bases fragiles s’est installée une transition silencieuse vers la démocratie, une transition de peur, peur de faire la justice, peur de retomber à nouveau dans une nouvelle dictature. Ainsi, d’anciens dirigeants franquistes ont occupé des postes pivots dans la direction politique de certaines institutions et régions jusqu’à nos jours.

Manuel Fraga Iribarne, ministre de Franco, a par exemple dirigé la région de Galicie jusqu’en 2005!

Le peuple espagnol a vécu avec cette peur au ventre depuis 30 ans. Ce n’est qu’au début de ce siècle que certains écrivains ont osé parler du franquisme. Ce n’est que depuis peu que certains jeunes étudiants universitaires ont commencé à lire leur Histoire, cherchant la vérité du passé de leur pays… mais ils se sont trouvés tout suite face au mur du fascisme.

Petit a petit, nous avons osé regarder cette Espagne dans les yeux pour nous apercevoir qu’en face de nous il y a un pays encore divisé, une pseudo-Etat, une pseudo-démocratie, un faux Etat de droit où il est impossible de parler des membres de nos familles morts assassinés par un Etat illégitime.

Grâce au juge Garzon, de nombreuses familles ont eu la possibilité d’enterrer enfin leurs parents jetés pendant la dictature dans des fosses communes, assassinés et torturés.

Nous ne cherchons pas la vengeance, mais simplement la reconnaissance et la dignité de toutes ces victimes qui ont perdu la vie pour défendre la démocratie. Le meurtre de 150.000 personnes pendant la dictature ne date pas d’il y a quatre siècles mais d’HIER!

Le jugement de Garzon, c’est beaucoup plus qu’un procès isolé et limités aux seules frontières de l’Espagne. C’est un affaire qui affecte tous ceux qui croient encore en la justice, la liberté et aux Droits Universels de l’Homme.

La condamnation de Garzon est la condamnation de tous ceux qui comme nous, croient encore en la Justice.

Certains disent: “il faut tourner la page”, mais pour tourner une page il faut d’abord la lire.”