Agenda
Artículos y Documentos
Federación Foros por la Memoria
Noticias
Videos de Memoria Histórica
Home » Noticias

La mémoire des Républicains espagnols honoré dans l’émotion

Tout Montpellier, 16/04/2011 | 21 abril 2011

A l’occasion du 80 ème anniversaire de la naissance de la Seconde République espagnole

 

A l’occasion du 80 ème anniversaire de la naissance de la Seconde République espagnole, une cérémonie de dépôt de gerbes était organisé par l’A.S.E.R.E.F (Association pour le Souvenir de l’Exil Républicain Espagnol) devant l’allée des Républicains Espagnols.

C’est devant cette allée inaugurée en 1996 par Georges Frêches qu’une centaine de personnes se sont réunies à 18h30 pour honorer la mémoire de tous les combattants, victimes et exilés de la dictature franquiste.

Une mémoire douloureuse, longtemps passé sous silence et toujours source de tentions de l’autre coté des Pyrénées. L’émotion était donc vive pour les exilés, ainsi que pour les enfants et petits enfants d’exilés présents lors de la cérémonie.

En 1939, il étaient plus de 500.000 espagnols à traverser la frontière française, fuyant l’avancé des troupes franquistes devant la défaite du camps républicain durant la guerre civile espagnole.

Parqués pour certains dans des camps de concentration mis en place par les autorités françaises le long de la frontière, beaucoup d’entre eux continuèrent par la suite le combat qu’ils avaient engagés contre l’Espagne franquiste dans la France occupée.

Avec les 35 années qu’à duré la dictature de Franco, cette fuite précipitée c’est bien souvent transformée en exil définitif pour bon nombre de ces espagnols qui se sont principalement installés dans le sud de la France, notamment en Languedoc-Roussillon.

Saluant la présence du Maire de Montpellier, Hélène MANDROUX et surtout du Consul Général d’Espagne Joseph Maria BOSCH,

dont la présence illustre une évolution du regard des autorités Espagnoles sur cette période de l’histoire, l’association ASEREF a rappelé son combat quotidien pour la transmission de cette mémoire encore trop souvent ignorée. Évoquant la mise en place par la France de camps de concentration destiné au républicains en exil ainsi que le rôle que nombre de républicains espagnols ont joués dans la résistance française, l’association a rappelé la nécessité de faire vivre la mémoire de l’exode des républicains espagnols en France.

Par la voix d’Eloi MARTINEZ MONEGAL, président de l’ASEREF, l’association a remercié de leur présence Jean MIRRAS, dont le père s’est engagé dans les brigades internationales, Manuel MADRONA, incarcéré dix ans sous Franco, ainsi que Mme Garcia, dont le mari espagnol fut résistant dans le Gers durant l’occupation, pour le rôle de passeur de mémoire qu’ils jouent encore aujourd’hui.

Tout en reconnaissant les ambitions démocratiques de la Seconde République espagnole, le Consul Général d’Espagne  a tenu à défendre la légitimité du régime politique actuel de l’Espagne.

« Même si l’Espagne est une monarchie, les idées et les valeurs de la Seconde République ont triomphé ».

Durant son discours, Hélène MANDROUX, après avoir exprimé le sentiment de honte qu’elle ressentait concernant l’attitude de la France face aux réfugiés Espagnols, a souligné l’Universalité du combat pour la Liberté.

Après la remise de gerbes, la cérémonie c’est conclue par une minute de silence en l’honneur de « tout ceux qui ont lutté et donné leur vie pour la liberté dans nos deux pays » et par l’écoute, le poing levé pour certains, de l’hymne de la République espagnole et de la Marseillaise.

http://www.toutmontpellier.fr/la-memoire-des-combattants-republicains-espagnols-honore-dans-l-emotion–19174.html